Introducing… Aquarama

Direction la Toscane pour une douce évasion avec le duo Aquarama qui sortait son deuxième album en janvier dernier.

C’est en 2015 que Dario Bracaloni et Guglielmo Torelli décident de former le duo Aquarama. Quelques années plus tard, en 2017, naissait leur premier album Riva. Enregistré dans un petit studio de la banlieue de Florence, cet album marquait le début d’une aventure légère et insouciante. Ce mois de janvier 2020 marquait le retour du prometteur duo italien, avec plus de professionnalisme mais toujours la même envie d’évasion.

A travers sa pop vintage, Aquarama est un condensé de fraîcheur et de mélancolie. Et ils ne s’en cachent pas. Le nom du projet lui-même fait référence à l’un des plus beaux bateaux du monde. Le Riva Aquarama est un bateau à moteur italien, symbole de la pop-culture italienne des sixties. Réel emblème de la classe et du prestige à l’italienne, il est une des représentations iconiques de la dolce vita. Et c’est bel et bien une envie d’escapade et de légèreté que nous confère l’écoute de Teleskop, le dernier album du duo italien.

Teleskop est avant tout un album de rêveur, qui nous invite dans un voyage tout aussi musical que visuel avec la très jolie cover signée Alessandro Cripsta.

La surf pop d’Aquarama n’est pas sans rappeler les Beach Boys voire quelques morceaux des Kooks. On se laisse ainsi bercer par leurs mélodies fraîches et dynamiques dans des morceaux tels que Summer’s gone. A travers un panel de sonorité variés, de la pop au funk en passant par des allures psyché le duo italien nous propose avant tout un album feel good. Lucky One en est l’illustration avec ses riffs groovy et sa guitare envoûtante.

Malgré ces apparences légères, la musique d’Aquarama est en réalité assez subtile et nous met face à un drôle de sentiment. Changements d’ambiances musicales et émotionnelles, on passe subitement de la joie et l’excitation de l’évasion, à la mélancolie de fin d’été.

Cette justesse se retrouve dans les paroles, mais surtout dans la composition. Les deux musiciens nous prouvent qu’ils peuvent nous transporter sans utiliser leur voix grâce à quelques morceaux uniquement instrumentaux. Teleskop, morceau introductif de l’album éponyme, nous plonge ainsi dans une ambiance mystérieuse et planante.

En résumé, Aquarama c’est une furieuse envie d’escapade. On vous invite donc à vous déconnecter du monde le temps de quelques morceaux en allant découvrir leur musique !

Crédit photo : Giulia Manfieri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *