Review : MNNQNS – Body Negative

Il y a eu deux EP, un prix Ricard en 2018 et des centaines de concerts partout en France. Sur cette lancée, MNNQNS continue d’écrire sa belle histoire avec un magnifique premier album.

Il est rare de voir des groupes français aussi bien réussir que MNNQNS et lorsque l’on écoute Body Negative, on se dit que ce n’est qu’un début. En effet, après deux EP (très) satisfaisants, le quatuor rouennais décide de mettre le paquet pour son premier LP et nous rassasie à grosses doses de Pop à l’anglaise et de chemises dans les pantalons. Ici, MNNQNS n’a pas le temps de paraitre superflu, tout va très vite et l’album se termine avant même que l’on ai eu le temps de dire ouf. Les compositions sont rodées et s’agencent entre elles comme les pièces d’un puzzle monté par le chef Adrian Silas D’Epinay.

MNNQNS décide de miser sur NotWhatYouThoughtYouKnew pour l’ouverture du disque (sans compter la très courte séquence introductive éponyme), titre qui avait déjà été utilisé pour clore l’EP Advertisement. Un choix sans prise de risque, efficace mais un peu dommage. Le groupe prouve tout de même qu’il est capable de réarranger ses chansons en y ajoutant notamment des choeurs très riches et rassure ses auditeurs d’emblée avec un morceau qui lui est familier. Sur le reste de l’album, les Rouennais font preuve d’ingéniosité. Ils expérimentent des effets sur la voix (Double Vision), les guitares (Different Sides Of Truth) et les claviers (Stagnant Pools). Différentes couleurs se bousculent au fil des chansons sans qu’aucune d’entre elles ne se ressemble vraiment. Pourtant, MNNQNS ratifie le tout de sa patte sonore et rend l’ensemble très cohérent.

Instrumentalement, l’album est très propre et ce malgré un manque cruel de basse. son groove mécanique fait briller la voix vindicative du chanteur Adrian qui en profite pour débiter ses textes vitesse grand V (Urinals, Fall Down). Cela ne l’empêchant pas d’être harmonieux sur les refrains. Tout cela nous mène à la dernière surprise du disque qui est l’incroyable force du morceau conclusif Wire (Down To The) qui s’impose comme un tube naturel et nous donne envie d’écouter l’album de nouveau. Ce que l’on a fait.

Pour cette première galette, les français sont rentre-dedans. Ils se propulsent sur le devant de la scène Pop-Rock française et laissent entrevoir un futur radieux pour leur musique. Nos conseils ? Procurez-vous le disque en physique et foncez les voir sur scène !


Tracklist

1. Body Negative

2. NotWhatYouThoughtYouKnew

3. She’s Waiting For The Day

4. Double Visions

5. Different Sides Of Truth

6. Limits Of Town

7. Urinals

8. Desperation Moon

9. Drinking From The Pond

10. Fall Down

11. Stagnant Pools

12. Wire (Down To The)

Notre sélection : Different Sides Of Truth, Urinals, Desperation Moon, Wire (Down To The)

NOTE : 16/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *