Now Reading
Review : Rachel Chinouriri – Four° In Winter

Review : Rachel Chinouriri – Four° In Winter

Mathieu Belchit

Près de deux ans après la sortie de Mama’s Boy, la jeune Britannique nous revient avec un nouvel EP dans lequel elle n’hésite pas à explorer de nouveaux horizons.  

Pressentant son potentiel, nous étions partis à sa rencontre en 2019 au Field Day à Londres où elle nous avait offert un concert intimiste d’une beauté rare, nous dévoilant pour l’occasion des compositions inédites qui allaient être incluses au coeur de Mama’s Boy, son premier EP sorti quelques semaines plus tard. Sans surprise, ce fut un succès outre-Manche !

 

Tirant son nom des premières paroles de sa piste introductive, Four° In Winter vient d’arriver dans nos oreilles avec près d’un an de retard (on n’a pas besoin de vous expliquer les raisons de ce délai…). L’attente fut certes longues mais elle en valait grandement la peine !

The topics that I speak about in each of the songs are quite honest to me and from personal life experiences, so hopefully it will set the tone for the whole thing.

A la fois introspectives et contemplatives, les sept pistes qui composent ce disque se distinguent les unes des autres, nous balançant entre ballades indie soul et singles davantage pop, avec pour point commun son irrésistible grain de voix plein de douceur. En effet, qu’elle nous parle de combat avec soi-même entre le bien et le mal, la lumière et l’obscurité (Darker Place), de rupture sentimentale (Give Me A Reason) et des retombées négatives (Plain Jane) ou encore de pensées suicidaires (Lose Anything), Rachel Chinouriri nous touche en plein coeur. Sa force réside dans sa capacité à dénicher de la beauté dans le désespoir !

 

Musicalement parlant, on la découvre également sous un nouvel angle alternant guitare acoustique (Lose Anything), nappes électroniques loopées (Darker Place), productions plus urbaines et expérimentales (I.D.R.N) et harmonies vocales, n’hésitant pas à jouer avec sa voix comme elle le ferait avec un réel instrument de musique. Un mélange exécuté avec brio, citant pour inspirations des artistes aux univers diamétralement opposés : ColdplayDaughter ou encore Ladysmith Black Mambazo, un groupe sud-africain célèbre pour ses performances a cappella.

En bref 

Dans cet EP, elle semble avoir pris le parti de mettre davantage en lumière ses productions que sa voix, et ce n’est pas pour nous déplaire ! Bien que sa voix douce, empreinte d’une soul suave est ce qui nous avait fait tomber sous son charme lors de la parution à l’été 2018 de son brillant So My Darling, la voir évoluer dans de nouvelles directions est un réel plaisir ! En résulte un bref mais plus qu’efficace opus dans lequel on la voit plus mature, plus sûre d’elle bien que mettant sa vulnérabilité au premier plan et surtout déterminée à poursuivre la création de son propre univers artistique, que ce soit musicalement parlant que visuellement. En effet, pour assurer la promotion de ce disque, elle nous aura régalé avec des visuels sublimes à l’instar de celui de Plain Jane sorti en concomitance avec Four° In Winter.


Tracklist

1. Give Me A Reason

2. Darker Place

3. Plain Jane

4. Through The Eye `

5. Blue (Interlude)

6. Beautiful Disaster (feat. SAM DOTIA)

7. Lose Anything

8. I.D.R.N (feat. Louis Culture)

Notre sélection : Give Me A ReasonDarker PlaceBeautiful Disaster

NOTE : 18,5/20

A retrouver sur Deezer et Spotify
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2021 La Distillerie Musicale. ALL RIGHTS RESERVED.