Yelle prépare sa nouvelle ère musicale !

Six ans après Complètement Fou, le groupe d’électro-pop prépare la sortie d’un nouvel album à travers deux nouveaux clips aussi surprenants qu’entraînants. 

Yelle est l’un des duos français les plus connus à l’étranger. Leur musique hybride et énergétique leur a (entre autres) permis d’arpenter les scènes internationales jusqu’à même jouer plusieurs fois au prestigieux festival Coachella. A l’inverse, Yelle paraît pourtant entretenir une relation un peu plus timide avec le public français…

A travers leur nouvel album, L’Ere du Verseau à paraître en septembre prochain – le groupe marque un retour qui semble tout autant conserver une attitude déjantée et transgressive que montrer une nouvelle maturité musicale.

En avril dernier sortait le clip de Je t’aime encore, un morceau assez différent de l’idée que l’on se fait de la musique de Yelle en général. Cette ballade électronique au piano, teintée d’une voix auto-tunée tout juste comme il faut, est une déclaration d’amour au public français. Une mise à nu, des interrogations… Yelle s’adresse à ce public parfois trop complexé, légèrement timoré, à travers un amour un peu amer mais sincère.

 

« Ça fait quinze ans que je te fais l’amour, tu ne me regardes toujours pas »

 

Le clip, sobrement réalisé par le journaliste Loïc Prigent, n’est pas non plus dénué de sens. La chanteuse, Julie Budet, se fait couper les cheveux par le célèbre coiffeur Charlie Le Mindu sur un fond violet. Quoi de mieux qu’une nouvelle coupe pour un nouveau départ, une nouvelle ère, celle du « Verseau » ?

Quelques mois plus tard, le groupe revient aux bases de son univers loufoque avec le morceau et le clip de Karaté. Par ses paroles répétitives et son rythme presque brutal, le morceau ne manque pas de nous entrer en tête et de ne plus jamais en sortir. Un côté décalé qui n’est n’est pas pour nous déplaire.

Le clip propose une performance plutôt impressionnante du danseur Joris Wolfy Gangzi, qui semble littéralement possédé par cette musique sulfureuse. Simple, efficace, acidulé, ce visuel propose une esthétique léchée. A la fin, on retrouve la chanteuse vêtue d’un kimono, prête à combattre la rentrée musicale. Et on a hâte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *