Review : Neil Young and Crazy Horse – Colorado

Du haut de ses 73 ans, Neil Young est toujours en forme. Il retrouve cette année son backing band du Crazy Horse pour une escapade du côté du Colorado.

2019 n’est pas signe de retraite pour Neil Young qui vient de sortir son trente-neuvième album studio Colorado. Cet album marque le temps des retrouvailles entre le loner et son mythique backing band, le Crazy Horse, avec qui il a enregistré quelques uns de ces plus grands succès. On pense évidement à After The Gold Rush en premier lieu mais aussi au plus récent (et bien plus barré) Psychedelic Pills. C’est dans ce contexte jovial que Neil Young créé Colorado, un album mêlant country-folk et rock-garage. Un documentaire nommé Mountaintop relatant de l’enregistrement de celui-ci paraitra le 18 novembre en Europe.

Colorado est un disque aux couleurs variées où chaque morceau est unique. Pourtant, à l’image du titre Green Is Blue, chacune de ces couleurs se confondent en une unité dont seul Neil Young a le secret. Le son du Loner n’a, pour ainsi dire, pas changé depuis des lustres, évoquant son idéalisme dans sa manière de concevoir un disque, brut et sans filtre. Mais le plus important ici n’est pas la production en elle-même mais le message : préserver nôtre planète. De chansons en chansons nous, les auditeurs, observons les différents paysages de la grande Amérique à travers les yeux du canadien et il est clair que celui-ci possède un avis très tranché sur la question. Écologiste en mission, Neil Young n’en est pas à son coup d’essai (The Monsanto Years, son album concept datant de 2015 est un bon résumé de son idéologie), il imprègne la moitié de son répertoire de revendications vertes (Shut It Down). Quand au reste des titres, ce sont tout simplement des histoires d’amour qui prennent l’air !

Les compositions sur Colorado semblent n’avoir rien d’excitant. De prime abord, c’est le cas. Mais en analysant les titres plus en profondeur, on remarque une rare qualité d’interprétation. Neil Young et le Crazy Horse (qui ne sont plus de première jeunesse) n’hésitent pas à envoyer du pâté sur des longues jams telles que She Showed Me Love. Cependant, sous les guitares rocheuses du Crazy Horse se cachent de grandes émotions comme sur le single Rainbow Of Colours ou sur le très beau Green Is Blue. Mais c’est sur I Do que le loner laisse la fragilité de sa voix vieillissante glisser sur la simplicité de l’arrangement. I Do est un doux climax qui s’impose naturellement sur la fin du disque et qui fait un bien fou.

En bref

Lorsque Neil Young se rend au Colorado avec ses comparses du Crazy Horse c’est pour livrer un document authentique. Pas de chichis, juste de la folk-rock à l’ancienne avec une pincée d’engagement. C’est une recette que le canadien nous a déjà servi à toutes les sauces mais c’est une recette que l’on redemande chaque fois. Et même si Colorado n’est pas aussi bon que Harvest a pu l’être en son temps, il est rassurant pour nous de voir que Neil Young est encore là et en forme !


Tracklist

1. Think Of Me

2. She Showed Me Love

3. Olden Days

4. Help Me Lose My Mind

5. Green Is Blue

6. Shut It Down

7. Milky Way

8. Eternity

9. Rainbow Of Colors

10. I Do

Notre sélection : She Showed Me Love, Green Is Blue, Rainbow Of Colors, I Do

NOTE : 14/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *