Now Reading
Review : Obsimo – Club Memories

Review : Obsimo – Club Memories

Un peu plus de trois ans après la sortie de son premier single, plus de 80 dates aux côtés d’artistes comme Rone, Molécule et French 79, Obsimo nous dévoile un nouvel EP marqué par des morceaux percutants et dansants.

Le jeune Bordelais, à l’univers électronique intriguant et singulier, oscille entre une musique sombre, un brin mélancolique et des morceaux plus lumineux. Son identité sonore unique est construite à partir de voix véhémentes, de synthés envoûtants et de lignes de guitares aériennes.

A l’écoute de Club Memories, Obsimo nous donne ce sentiment d’énergie grâce à des beats addictifs si puissants qu’ils nous donnent une irrésistible envie de danser. Par ses titres, il rend hommage aux clubs en faisant appel à nos souvenirs de foules emportées par la musique alors que ces derniers ont été vides pendant de longs mois…

La pochette de l’album fait d’ailleurs écho à ce thème. Confiée au youtubeur ATOM, on y voit le Berghain entouré d’eau et de végétation comme si le club était resté à l’abandon pendant plusieurs années et que la nature avait repris ses droits dessus. Une image qui peut sembler à première vue pessimiste mais qui se voit balancée par des couleurs aux tons rose et pastels qui l’adoucissent, comme si elle était tirée d’un rêve. Un contraste que l’on retrouve dans ce nouvel EP où les titres nous emmènent de l’obscurité vers la lumière.

Club Memories s’ouvre sur le morceau éponyme. Un titre dance au timbre mélancolique comme si le titre retentissait sur une piste de danse vide. Un esprit que l’on retrouve dans Blockhouse où les beats impactant contrastent avec les voix aériennes.

 

Après la mélancolie, place au sentiment de lassitude qui émane de Ho-Hum et qui vient comme un interlude avant l’envoûtant Humdrum. Sorti en janvier 2021, ce titre était un véritable appel à l’aide à la culture dont on vous avait parlé ici.

La tension monte dans Pyrocene, sûrement le titre le plus percutant de ce projet ! Les sonorités entêtantes montrent l’urgence face aux grands incendies qui se propagent dans le monde.

 

Obsimo revient aux clubs dans Dr Lukus ; le BPM est plus lent – on y retrouve à nouveau cette mélodie teintée d’espoir qui lui est si propre. L’EP se termine sur Olympus Mons, le BPM continue de ralentir comme si nous avions quitté le monde réel pour se retrouver dans un rêve, une spirale aux échos sans fin…

En bref

Dans ce nouvel EP, Obsimo nous fait découvrir son identité musicale obsédante tout aussi sombre que rayonnante, rythmée par des beats incisifs et énergiques ! Un disque de prime abord mélancolique qui se développe tout au long de son écoute pour en devenir lumineux !


Tracklisting

1. Club Memories

2. Blockhouse

3. Ho-Hum

4. Humdrum

5. Pyrocene

6. DK Lukus

7. Olympus Mons

8. DK Lukus – Slowed + Reverb

9. Blackout [Hidden Track]

NOTE : 18/20

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2021 La Distillerie Musicale. ALL RIGHTS RESERVED.