Now Reading
Review : Beach Youth – Postcard

Review : Beach Youth – Postcard

Yohann Sandoz

Beach Youth envoie aujourd’hui Postcard, une belle carte postale du bord de mer. Un premier album lumineux et riche en mélodies, la bande-son idéale pour mettre les voiles.

Beach Youth a vu le jour sur les plages de Normandie et produit depuis 2015 de la beach pop lumineuse. La mer, la route, la liberté inspirent le quatuor et insufflent un bel élan à leurs compositions. Si Postcard est le premier album de Beach Youth, le groupe a déjà de l’expérience, avec deux EPs et des prestations dans plusieurs festivals en Europe. Enregistré sur bandes analogiques au studio Capitola durant l’été 2019, Postcard confirme leur élégante identité sonore et la complexifie avec une belle qualité de production et des mélodies qui sortent de l’évidence. Reverbs et arpèges de guitares sont au rendez-vous pour produire un son frais et pop. À écouter avec des lunettes de soleil.

La route des vacances

La carte postale débute en terrain connu avec le très bon single Love Yourself, dont on avait découvert le clip ensoleillé au coeur de l’automne. S’en suit le deuxième single Two Bedrooms et sa belle mélancolie. On prend alors la route sur l’excellent Farewell, ode au départ :

You’ll be fine, far away
You will find, find a way

La voix surfe à merveille sur les guitares et la rythmique conduit le tout avec assurance. Se distinguent ensuite des refrains réussis (A Changed Man, Upside Down), et des guitares parfois sautillantes (Around Me, Back Home), parfois insistantes (Out of Control). Les textes oscillent entre nostalgie et liberté, comme des pensées sur la route des vacances.

 

Beach Youth sort aussi de sa zone de confort avec des titres un peu différents. Sur In My Chest, sorti en décembre, on découvre un son plus sombre et pressé, avec deux batteries et un chant plus agressif. Le groupe affirme même s’être inspiré de la bande-son de la route arc-en-ciel de Mario Kart pour les lignes de guitares. On change un peu de rythme avec Around Me, titre estival et tranquille. En fin d’album, la guitare acoustique est de sortie pour le très beau Say Something, qu’on imagine assez bien autour d’un feu de camp après le coucher du soleil. Les vacances se terminent sur une note légèrement mélancolique avec Back Home, qui nous ramène tranquillement à la terre ferme.

California Dreamin’

Qui dit carte postale dit également image, et c’est Adrien Melchior qui s’en est chargé pour Beach Youth. La pochette de l’album reprend le même concept que pour les singles : une image de la Californie déformées par la 3D étrange de Google Earth, « traitée à la manière des cartes postales saturées de couleurs des années 70 » explique le groupe. Le résultat illustre parfaitement l’imaginaire vacancier développé dans l’album. Le clip de Two Bedrooms mettait déjà en scène ces ballades numériques distordues. La Californie vue depuis Caen.

En bref

C’est toujours un plaisir de recevoir des cartes postales et cet album en est la preuve. Postcard navigue habilement sur l’océan de l’indie pop, porté par le courant de The Drums, Real Estate et consorts, pour façonner un son libre et ensoleillé. Beach Youth porte bien son nom et nous emmène en vacances le temps de quelques chansons.


Tracklist

1. Love Yourself I

2. Love Yourself II

3. Two Bedrooms

4. Farewell

5. A Changed Man

6. Upside Down

7. In My Chest

8. Around Me

9. Out Of Control

10. Say Something

11. Back Home

Notre sélection : A Changed Man, Farewell, Back Home

NOTE : 16/20

 

A retrouver sur Deezer et Spotify.
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2021 La Distillerie Musicale. ALL RIGHTS RESERVED.