Review : Vendredi sur Mer – Premiers Emois

Charline Mignot aka Vendredi sur Mer sort aujourd’hui son premier album. On a plongé tête baissée dans l’univers pop coloré de la jeune suissesse.

Depuis qu’on l’a découverte avec La femme à la peau bleue il y a déjà deux ans, on a développé une réelle passion pour Vendredi sur Mer, une jeune artiste bourrée de talent qui nous propose un voyage musical de haute volée avec sa pop synthétique. Après avoir sorti un premier EP Marée Basse qui a suscité l’engouement du public (et surtout le nôtre !), on découvre enfin son premier album au nom explicite : Premiers Emois.

Ce disque dévoile un côté pop pastel et créé une ambiance satinée d’une douceur fort agréable. Charline maîtrise l’écriture de ses textes avec ingéniosité. Sous une apparente candeur se cachent des paroles souvent profondes et pas aussi douces qu’elles puissent paraître. En effet, Vendredi sur Mer nous livre un journal intime musical dans lequel son parlé-chanté conte des histoires d’amour sur des mélodies à la fois sobres et acidulées. Et forcément, l’amour se voit évoqué sous toutes ses formes, avec sincérité, nostalgie mais jamais de regret. Pour retranscrire ses histoires, elle s’est entourée de son ami Lewis OfMan qui lui a offert des prods parfaitement calibrées pour mettre en avant sa voix. Une alchimie entre les deux artistes qui donne à sa musique toute cette puissance addictive.

S’il y a bien un fil rouge à cet ouvrage poétique, il faut toutefois noter que chaque chanson se distingue parfaitement des autres. On découvre à l’écoute de chaque piste, un instant de vie capturé, comme photographié et auquel on aurait ajouté une bande-son qui lui est propre. Sans surprise, on se laisse happer par les singles qu’elle nous avait distillés dans les mois précédents la sortie de cet album – le sensuel voire sexy Ecoute Chérie, l’irrésistible Larme à gauche ou encore le récent et non moins puissant Chewing-Gum. Quant aux nouveautés, on apprécie particulièrement la piste introductive J’aimerais, l’ambiance estivale de L’histoire sans fin ou encore le rythme chaloupé et dansant de Mon chagrin. 

« J’écris des chansons, je ne les chante pas »

 

Un opus plein de volupté, glamour et sensuel, dans lequel on a l’impression que la suissesse nous susurre ses textes à l’oreille sur un fond de musique inspiré des années 70-80’s. En bonus, on découvre quatre pistes extraites de son EP Marrée basse sorti en novembre 2017 ! Et si l’univers musical de Vendredi sur Mer ne vous suffit pas, appréciez la beauté de ses visuels dont notamment la pochette en référence à la Vénus de Botticelli. On adore !

 


Tracklist

1. J’aimerais

2. Ecoute Chérie

3. Mon chagrin

4. La nuit

5. Toi moi pas nous

6. L’histoire sans fin

7. Chewing-Gum

8. Larme à gauche

9. Dolan

10. Je t’aime trop tôt

11. Laisse-moi

12. La femme à la peau bleue

13. Encore

CD 2

1. Lune est l’autre

2. L’amour avec toi

3. Les filles désir

4. Les temps

Notre sélection : Les filles désir, L’histoire sans fin, Larme à gauche, Mon chagrin

NOTE : 18/20

4 réponses sur “Review : Vendredi sur Mer – Premiers Emois”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *