Now Reading
Review : Cassia – Magnifier

Review : Cassia – Magnifier

Après l’incontournable Powerlines paru en janvier dernier, le trio british réitère avec un nouvel EP à la fois introspectif et solaire. 

Quand les confinements à la chaîne nous pesaient, Cassia en tirait profit ! En effet, c’est à Berlin que Rob, Jake et Lou ont passé ces derniers mois à composer, profitant de la situation pour se plonger dans une introspection profonde qui a mené à l’écriture d’une belle flopée de chansons. En résulte notamment ce nouveau projet intitulé Magnifier composé de quatre titres qui se veulent presque thérapeutiques. Bien que les thèmes abordés semblent être aussi complexes qu’universels (la solitude, la perte de confiance en soi…), Cassia les abordent avec un optimisme radieux porté par des sonorités indie pop chaloupées et rayonnantes !

We’ve worked with amazing engineers and producers in the past, but this time it all feels entirely ours – it’s something we’ve always wanted.

Bien qu’au début décontenancés par le fait de devoir travailler seuls, les trois amis ont su retourner la situation à leur avantage en laissant de côté les distractions de la vie « normale » pour se focaliser sur l’essentiel avec une alchimie qui n’est plus à démontrer et qui nous permet de découvrir des compositions sans fioritures, avec des mélodies imparables et des textes fédérateurs.

 

Quelques secondes après le début de l’écoute, on se laisse porter par le bien nommé Slow et son rythme nonchalant, presque trainant du pied en comparaison avec leurs précédentes compositions. Mais il ne faudra pas longtemps pour retrouver ces sonorités acoustiques et rythmées qu’on apprécie tant chez ces Anglais ! « I was sitting right there looking out the window, trying to keep the day from losing all my light, positive that someday looking up at yahweh, dreaming on a light that’ll touch my head ». Hyper catchy, Right There arrive à point nommé pour donner un coup de punch et nous faire danser sur une thématique qui elle n’est pas vraiment dansante : l’étrangeté des derniers mois qu’on a vécus. Avec ce titre, les lads de Cassia nous démontrent qu’ils sont parvenus à passer outre, sans faire semblant que tout va bien, au contraire, en laissant place à l’incertitude.

 

A l’écoute de cet EP clairement très bon, le temps semble filer à toute vitesse… Mais Cassia nous réserve encore deux belles surprises. Tout d’abord, Vitamins vient appuyer ce côté solaire de leur musique avec une mélodie qui se veut douce et soul sur des paroles traitant des relations à distance et des rendez-vous téléphoniques devenus quasiment incontournables en période de confinement et donc d’isolement. Le chanteur confie : « La distance peut faire naître toutes sortes d’incertitudes et de craintes mais savoir que le prochain appel n’est pas loin est comme une dose de vitamines dont on a besoin pour passer la journée, comme un bon Berocca ! ». Enfin, on cloture cet EP avec le mélancolique Gotta Get Through ‘Till Monday, premier extrait de ce disque qui s’est rapidement imposé comme un hymne fédérateur pour toute personne connaissant des difficultés à aller de l’avant par des temps difficiles. Un single très actuel qui conclut ce disque de la plus belle manière ! On repart de ces 13 minutes d’indie pop avec le sourire et un regain de confiance en l’avenir réalisant que chaque obstacle est surmontable et qu’il ne faut pas oublier de laisser le temps au temps. Comme on le disait dans la review de Powerlines : « même le ciel gris ne saurait nous empêcher de nous sentir en été ».


Tracklist

1. Slow

2. Right There

3. Vitamins

4. Gotta Get Through ‘Till Monday

Notre sélection : Right There, Gotta Get Through ‘Till Monday

NOTE : 19/20

 

A retrouver sur Deezer et Spotify.
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2021 La Distillerie Musicale. ALL RIGHTS RESERVED.