Now Reading
Introducing… Kalika

Introducing… Kalika

Nouvelle venue sur la scène musicale française, et pas des moindres. À 22 ans, Kalika démontre tout son talent d’autrice et de compositrice avec Chaudasse sensuellement intense, extrait de son premier EP à paraître cette année. 

Véritable OVNI musical, vous vous souvenez peut-être de Kalika lorsqu’elle arrive en finale de la Nouvelle Star en 2016 sous son vrai prénom : Mia. Une voix grave, perchée, nonchalante et un univers hors du temps se dégageait déjà de nos écrans.

La jeune chanteuse originaire d’Avignon décide de poursuivre sa carrière musicale sous le pseudonyme Kalika, son deuxième prénom. Élevée dans la communauté des gens du voyage, Kalika c’est une sainte vénérée par la communauté des Gitans de Sainte-Marie-de-la-Mer (en gros c’est la boss des Gitans), une déesse indienne de la destruction et de la reconstruction faisant écho à Kalika qui a vécu plusieurs mois en Inde.

Après l’obtention de son bac, elle ira dans deux écoles prestigieuses de musique où elle rencontre son guitariste et bras droit Balthazar Picard.

Pour se faire repérer, Kalika ouvre sa chaine YouTube et y dévoile des covers (Miley Cyrus, Angèle/Dua Lipa) et des adaptations en français de Billie Eillish à Britney Spears dotées d’un univers et de visuels colorés. Elle partage également ses propres compositions dévoilant sa sensibilité et ses émotions : « Je fredonne comme je le peux cette chanson » (Peur de mourir), « Tu peux bien t’échapper mais pas sous la Terre » (STP).

Un humour et un ton décalé se dévoile sur Cheescake, votre meilleur ami pour lutter contre vos peurs. 

 

En janvier 2021, Kalika fait le grand saut, signe chez Because Music (Christine and the Queens, Parcels), et dévoile son tout premier single L’été est mort et cette punchline mémorable : « Je partirai sans faire de drama / Ta bite retiendra ces larmes ». Produit par Dan Levy (moitié de The Dø), l’artiste propose un single électro-pop avec un univers alliant détermination et second degré. 

 

Fureur et rage nous enflamment en écoutant les morceaux de Kalika. Influencée par la scène électro/techno (Cobrah, Tove Love) et la musique francaise (Serge Gainsbourg, Dalida), elle révèle Mon amour, mon ami mash-up du titre de 1967 de Marie Laforêt et du groupe de rap le plus populaire de ces dernières années, A l’ammoniaque de PNL. 

En avril dernier, Kalika rend hommage dans Avec les gars à tous les mecs qui souffrent et vivent dans la misère. Directement inspirée de son enfance et de sa grand-mère qu’elle définit comme son idole et qui recevait dans sa caravane ceux « qui en avaient bavé, que la vie avait écorché pour de multiples raisons ».

Pourquoi le mec serait pas fautif ? / C’est lui qui dégrafe les soutifs ? Pourquoi faudrait-il que l’on passe, / Encore, toujours, pour des chaudasses ?

Faire de la «  chanson française contemporaine trash aux mots tranchants »  c’est comme ça que Kalika définit son style qu’elle continue à imposer chaudement dans nos oreilles avec Chaudasse. 

Les premières notes arrivent comme une alarme, avant que Kalika prenne la parole sur un texte résolument féministe. Un champ d’attaque contre tous ceux qui font passer les femmes pour des « filles faciles ». Les femmes systématiques stigmatisées comme des « Chaudasses » dès qu’elles acceptent leur corps et leur sexualité. Kalika dénonce ces comportements dans cet hymne imposant pour que toutes les femmes attestent face à ces jugements puériles.

Toujours produit par Dan Levy, le morceau est ultra efficace et rentre littéralement dans notre tête tout en nous plongeant dans une transe indomptable à partir de 01:57. Une électro-pop immanquable pour accompagner vos soirées d’été.

Kalika prend le pouvoir dans son clip co-réalisé avec Mohamed Chabane. Jugée et pointée du doigt autant par les hommes que les femmes de sa communauté, Kalika ne se laisse pas faire et s’impose avec un déhanché digne des plus grandes tiktokeuse à reproduire tout l’été. 

 

Un style étincelant, des paroles ancrées dans le réel et une production infaillible, Kalika établit une nouvelle fois qu’elle est une artiste à suivre de très près.  

Le premier EP de Kalika sortira probablement à la rentrée et devrait contenir un duo avec l’autre reine de la sensualité : Joanna. Maintes et maintes fois reporté, Kalika sera en concert à La Maroquinerie de Paris le 16 septembre pour se trémousser comme des chaudasses.

View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2021 La Distillerie Musicale. ALL RIGHTS RESERVED.