Now Reading
We Hate You Please Die “Can’t Wait To Be Fine” et nous le fait savoir dans son nouveau clip

We Hate You Please Die “Can’t Wait To Be Fine” et nous le fait savoir dans son nouveau clip

Tiphaine Cassin
We Hate You Please Die - Can't Wait To Be Fine

En attendant leur album prévu le 18 juin, le groupe rouennais We Hate You Please Die sort le premier extrait de ce second projet. Can’t Wait To Be Fine met des mots et des images sur la rage explosive d’une génération qui étouffe et qui crie sa mélancolie.

We Hate You Please Die, groupe rouennais de garage punk revient avec un nouveau single annonciateur d’un album à venir en juin. Cet album, dont on sait d’ores et déjà qu’il va rythmer notre été, raconte les doutes, les craintes et les traumas du passé dont il faut accepter qu’ils sont notre identité et notre sensibilité, et non pas une faiblesse.

Dans Can’t Wait to Be Fine, le groupe met en image la rage que l’on ressent pendant une époque aussi frustrante et déstabilisante. Cette urgence d’aller mieux se mêle ici la rage qui nous donne la force d’affronter le monde, après l’apathie qui nous envahit aux premiers jours d’une période de doutes et de peurs.

Sur une instru garage, teintée de rock indie, le groupe nous fait passer d’un engourdissement irrésistible à une frénésie tourbillonnante, qui nous entraîne dans une quête effrénée, pour faire sortir de nous les choses qui nous retiennent en arrière. La voix du chanteur, fonctionne ici comme un véritable instrument, oscillant entre hurlements aigües, douceur mélancolique et tons graves.

Le clip a été réalisé par Gaëlle Manach, réalisatrice familière du groupe. Il raconte un cheminement intérieur, celui qui consiste à éclater sa bulle léthargique, ou comment réussir à slalomer entre le gouffre d’une dépression et la peur des autres.

We Hate You Please Die signe ici un single qui met des mots sur le mal-être et le besoin d’avancer d’une génération entière. Ce nouveau titre sonne plus actuel que jamais et il nous tarde de pouvoir (re)découvrir le groupe lors des concerts survoltés dont les quatre musiciens ont le secret.

© 2021 La Distillerie Musicale. ALL RIGHTS RESERVED.