Review : Hey Life – Masquerade

Le groupe HEY LIFE a le plaisir de vous dévoiler son premier EP Masquerade !

Déjà près d’un an qu’on vous parle des cinq rockeurs made-in-France d’Hey Life. Pleins de fougue, les potes nous proposent un rock riche qui détonne ! Et alors qu’ils n’ont cessé de nous teaser cet opus avec la sortie au compte gouttes de nouveaux titres, le voilà enfin dévoilé (et vous n’êtes certainement pas prêts…)

« Une véritable bombe de groove supportée par des rythmiques lourdes qui sauront faire danser, sauter et emporter les foules lors des concerts et festivals à venir ». C’est par ces mots que les cinq rockeurs nous mettaient l’eau à la bouche en janvier dernier quand on leur demandait à quoi on pouvait s’attendre avec ce premier disque. Spoiler alert… C’est une réelle bombe !

Masquerade… Un nom qui pourrait laisser penser que cet opus est à prendre au second degré mais il n’en est rien ! Dès les premières secondes d’écoute du titre introductif Likeaholic les bases sont posées et on se prend une bonne grosse claque ! Les riffs de guitares sont parfaitement mis en avant quand le combo basse / batterie vient soutenir tout ce beau bordel. Here’s The Thing About Lilith, le lead single – dont le clip est un réel must-see – est certainement la piste qui nous démontre le plus cela. Et que dire du chant ? On tient en Julien  un véritable rockeur dans l’âme qui balance son énergie sans retenue, prêt à faire danser les foules.

Au travers de ses compositions, le quintet aborde la thématique de l’humain derrière les apparences. Les titres évocateurs creusent le masque physique pour atteindre et mettre en lumière les différentes qualités, défauts, émotions et personnalités de chacun dans un contexte moderne. Combinant ironie et métaphore, les compositions approchent différents thèmes tels que la superficialité, l’amour ou encore l’addiction aux réseaux sociaux.

On le ressent rapidement, ces jeunes puisent leurs influences dans le rock alternatif anglais allant de Don Broco, Young Guns ou encore Lower Than Atlantis – tout en gardant une french touch fortement appréciable. Une recette qui fonctionne à la perfection, mêlant riffs musclés avec des sonorités groovy inspirées des mouvements pop-funk des années 80/90 ainsi qu’à des éléments électro renforçant l’ambiance des morceaux.

One More Dollar semble être LE single qui dénote par sa structure digne des plus grand morceaux de rock avec un refrain fédérateur qui se retient en une seule écoute et un pont parfaitement venu pour souffler un coup avant d’attaquer la dernière montée en puissance. Chapeau bas !

En résumé, on découvre cinq titres d’une puissance magnétique qui fait un bien fou. Quinze petites minutes bien trop courtes mais qui ne nous ont pas laissé une seconde de répit. On a presque l’impression que ces chansons ont été composées dans l’optique de les jouer davantage en live tant elles débordent d’énergie. On n’a plus qu’une seule envie : se réécouter l’EP d’une traite en attendant d’avoir l’opportunité d’aller les acclamer sur scène !


Tracklist

1. Likeholic

2. Here’s The Thing About Lilith

3. Weird Day

4. One More Dollar

5. Love Riddle

NOTE : 18/20

3 réponses sur “Review : Hey Life – Masquerade”

  1. Hey Life est un bon groupe qui mérite de pouvoir évoluer et grandir dans ce monde fou qui est la musique. Ayant travailler avec les musiciens actuels dans une précédente configuration, le niveau est élevé.

    En lisant ces appréciations on ne peut qu’envier leur travail. C’est du bon boulot.

    J’espère un jour avoir un morceau bien lourd qui soit plus down que “Morning” c’est ce qui pourrait manquer à ce groupe je pense. Tout groupe à un morceau qui peut pulser par les mélodies un peu comme “Lullaby” de Young Guns ou même “Half the World” d’Arcane Roots.

    Julien qui a reprit le flambeau fait ses preuves en tant que show man et parolier, c’est du bon boulot de groupe.

    C’est tout ce que je pouvais leur souhaiter et je suis heureux de voir leur avancé.

    A fond Hey Life !! Même si on ne se voit plus beaucoup, vous êtes toujours là les gars !

    Keep on rockin’!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *