[Report] Miel De Montagne / Insomni Club @ Rock School Barbey, le 19 février 2020

A la conclusion de sa tournée française, Miel De Montagne a sorti une centaine de personnes de son banal quotidien en s’emparant de la Rock School Barbey de Bordeaux.

Nous sommes le 19 février 2020 et la Rock School Barbey se hâte. Ce soir Miel De Montagne clôture sa résidence bordelaise par un concert au sommet avec un backband inédit. Afin de parfaire l’organisation de cette soirée à priori délicieuse, l’ancien parisien décide de faire appel à son ami Gildas, membre unique d’Insomni Club, pour sa première partie. Ce dernier, qui n’est autre que le réalisateur des clips vidéos de Miel De Montagne, entame son set à l’heure sans se presser.

D’abord emprunt d’une timidité touchante, le jeune artiste à la voix brumeuse gagne en assurance à mesure que ses synth-beats plaisent. Une fois décomplexé, il se lance dans une série d’extravagances : appel à la chevalerie sur des sonorités épiques, parodie de morceau de Dub, fausse conversation téléphonique avec une fille infidèle… la Rock School s’éprend de la bonne humeur de Gildas qui est acclamé à sa sortie de scène.

Après un court changement de plateau, Miel De Montagne se pointe sourire aux lèvres, guitare sous le bras. La salle s’embrase. Dès les premières notes de Pour Rien Au Monde, on sent le maestro à l’aise dans son art et le plaisir qu’il a de le partager. Cette aisance se ressent particulièrement pendant ses solos durant lesquels il n’hésite pas à incarner l’archétype du Guitar-Hero en confiance.

Au delà de tous les bons compliments que l’on pourra faire sur l’image solaire que dégage Miel De Montagne via ses chansons ou encore ses habits, il ne faut pas oublier le fait que le chanteur est entouré d’un line-up inédit, qui se surpasse avec succès pour offrir un excellent rendu sonore aux tubes du chevelu. Toutes les conditions sont donc réunies pour qu’au final Miel De Montagne réponde à l’appel du rappel et présente à Bordeaux son dernier single Relax Le Plexus dans un intense climax conclusif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *