La Crème Festival : retour sur cette parfaite et magnifique première édition

Vendredi dernier, débutait la première édition de La Crème Festival. On est rentrés à Paris en début de semaine et on a encore du mal à se remettre de ces trois jours, complètement dingues, les pieds dans l’eau.

Pour sa première édition, La Crème Festival a vu les choses en grand, très grand !

On vous avait prévenus, la rade de Villefranche est probablement l’une des plus belles du monde. En arrivant sur le site, on ne peut qu’être happés par la beauté du site. La grande scène est nichée aux pieds de la citadelle avec une vue imprenable sur la Méditerranée, en contrebas. Les espaces verts ont été aménagés pour que les festivaliers puissent profiter d’un brin d’ombre et de fraîcheur, des ateliers de confection de couronnes de fleurs, de voyance et d’un terrain de pétanque. Et en bonus, les tarifs pratiqués (food & bar) étaient plus qu’abordables. Tout était donc réuni pour rendre ces trois jours de festival inoubliables !

VENDREDI 28 JUIN

Pour lancer les festivités, Lewis OfMan, accompagné de Milena Leblanc, qui a notamment chanté un titre en chinois, nous a offert un set électro solaire dont la naïveté et la fraîcheur nous a immédiatement séduits.

Ensuite, Corine nous a fait nous trémousser, et surtout transpirer, sur ses sons disco pop malgré une chaleur toujours aussi écrasante à 22h. Son titre Il Fait Chaud était donc plus de circonstance ! La boule à facettes, qui se reflétait sur les murs de la citadelle, n’a fait que sublimer la prestation de la nouvelle reine du disco pop.

Myd a enfin clôturé cette première soirée en beauté, en électrisant toute la citadelle de Villefranche et en rendant hommage à Zdar.

 

SAMEDI 29 JUIN

Sur la scène acoustique du festival, accompagnée d’un pianiste, Nili Hadida (du duo Lily Wood & The Prick) s’est livrée à une jazz tribute, tout en intimité, dans une version piano / voix, mettant en valeur son grain de voix si particulier.

Sur la grande scène, cette deuxième soirée a mis en lumière de jeunes artistes émergents de la scène française. Alice et Moi, dont c’était l’anniversaire le soir même, a ouvert le bal. Nous avions croisé Alice et ses musiciens, quelques minutes auparavant et avions discuté de la future sortie de son premier album, de son rapport avec l’âge et de son coup de cœur pour Villefranche.

C’est ensuite au tour de Kazy Lambist de venir ambiancer et faire rêver la citadelle avec son électro pop planante dont le délicat Annecy ainsi que notre petit coup de cœur : Work.

Le clou du spectacle – et l’un des moments forts du festival – a été donné par Cut Killer avec qui on avait pu discuter en prémices du festival – interview à retrouver ici – et qui durant son set de 2h, nous a fait danser jusqu’à la clôture de cette deuxième soirée. Tous les classiques des années 2000 y sont passés : NTM, Sniper, IAM, 113 … Les trentenaires et les quadra ont particulièrement apprécié ces nombreuses références à la scène rap, hip hop et R&B de leur adolescence. Impossible pour nous de s’arrêter de danser. Chaque début de morceau nous a fait sortir de notre pause chorégraphique pour nous entraîner sur le dancefloor à ciel ouvert, prêt à imploser à n’importe quel moment.

 

DIMANCHE 30 JUIN

Le début de la soirée a été confié à Breakbot et Irfane qui ont littéralement chauffé les festivaliers pour ce troisième et dernier jour de festival.

Enfin, les frenchies de Bon Entendeur ont ensuite pris le relais avec leurs morceaux vintage remixés avec cette dose de modernité et d’électro (f)estivale. Dans une ambiance entremêlée d’hystérie et de nostalgie collective, le caniculaire Le temps est bon est venu clôturer cette folle dernière soirée !

 

En conclusion, cette première édition est allée bien au-delà de toutes nos espérances ! C’était beau, c’était (très) chaud, c’était vivant, c’était dansant et le tout dans la joie, la bonne humeur et au sein d’un cadre époustouflant de beauté !

La Crème Festival a mis la barre très haut ! On a sincèrement très hâte de découvrir ce qu’ils nous réservent pour la seconde édition et on vous invite, plus que chaudement, à faire un tour dans la jolie rade de Villefranche l’année prochaine !

4 réponses sur “La Crème Festival : retour sur cette parfaite et magnifique première édition”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *