Now Reading
Review : Frànçois & The Atlas Moutains – Banane Bleue

Review : Frànçois & The Atlas Moutains – Banane Bleue

Tiphaine Cassin
Banane Bleue

Pour Banane Bleue, son nouvel album indie-pop, Frànçois & The Atlas Mountains nous parle avec poésie d’amour, d’errances et de souvenirs sur des productions et des textes épurés et plus personnels que jamais.

Formé à Bristol par le français François Marry, le groupe Frànçois & The Atlas Mountains nous berce depuis 10 ans de sa pop lumineuse parfois teintée d’indie-rock. Pour Banane Bleue, le chanteur n’a pas retrouvé les membres habituels du groupe. Écrit en solo, cet album, a en effet été co-arrangé avec le producteur finlandais, et compagnon de label, Jaakko Eino Kalevi. L’indie-pop psychédélique de Banane Bleue se dépose dans nos oreilles avec douceur et nous entraîne bien loin des problèmes de notre époque.

Un voyage pop, mélancolique et délicat

Enregistré entre Paris, Berlin et Athènes, Banane Bleue est un voyage européen. Le titre, évoque d’ailleurs la forme de l’Europe, dont les villes électrifiées et collées les unes aux autres s’étendent en une forme de banane bleue si on les regarde du ciel la nuit. Le titre de cet album évoque également de nombreuses histoires, notamment la terre bleue comme une orange de Paul Eluard, la banane du Velvet Underground par Andy Warhol ou encore le mythique bleu de Klein.

Cet album s’ouvre avec The Foreigner, chanson écrite il y a presque 20 ans, à l’époque où François voyageait à travers l’Europe, équipé seulement de son sac à dos et d’un pass Interrail.  En mélangeant ici plusieurs langues, dont le finnois, l’italien et le français, le chanteur marque immédiatement la signature internationale de ce projet. Délicat et berçant, ce titre, nous fait voyager dans de lointaines contrées. Lee-Ann & Lucie nous évoque cette même idée. La douceur qui se dégage de ces titres nous transporte, et nous inspire pour “vivre libre”.

Résolument plus pop, le titre Coucou nous raconte l’après relation, au moment où l’on redevient un étranger pour l’autre. Retranscrivant avec justesse ce sentiment étrange,  nous poussant à nous contenter des conventions sociales les plus basiques avec quelqu’un que l’on a aimé “pourquoi elle écrit ce genre de trucs, comme si elle me m’avait jamais vu nu”, ce titre est malgré tout incarné par une pop lumineuse et entraînante.

 

Les titres Julie et Holly Golightly, s’inscrivent dans cette même veine. Cet indie-pop psychédélique, qui fait la signature de Banane Bleue, nous porte avec une joyeuse insouciance par delà l’époque franchement désagréable que nous traversons. Cette pause onirique bien méritée nous coupe quelques minutes de notre quotidien aux préoccupations bien trop terre à terre ces derniers temps.

 

Un album entre ballades romantiques et indietronica rétro

Si l’indie-pop de cet album nous offre des moments d’heureuse évasion,  Banane Bleue nous gratifie aussi de ballades d’une grande douceur. Créant une harmonie très réussie avec des élans indietronica, Frànçois & The Atlas Moutains réussi ici un mélange des genres d’une grande justesse.

Avec Tourne autour et Revu, une esthétique très 90’s s’empare de l’album. Soutenu par un synthé disco, sans tomber dans le kitsch, ces deux morceaux reviennent à des racines indietronica assez psychédéliques. Si sur Tourne autour, le chanteur nous parle de la poursuite amoureuse de deux cœurs qui se tournent autour sans réussir à s’attraper, sur Revu, on retrouve enfin un amour perdu et la flamme, un temps éteinte, se ranime.

 

Par le passé, chanson portée par un piano mélancolique, résonne avec bienveillance et douceur. À l’inverse de Coucou, cette chanson nous offre la fin d’une relation, où, cette fois, la tendresse reste bien présente : “je t’ai quitté, ta main je tenais, ta main je tiens”. Sur Gold & Lips, on retrouve un son plus mat, porté par une mélodie d’une reposante simplicité et des instruments sans fioriture. La voix de François Marry, toujours aussi douce, se fait légèrement plus grave. Cette douce ballade aux accents indie-rock, boucle la boucle romantique en toile de fond de Banane Bleue : on redevient des étrangers sur Coucou après s’être quitté avec Par le passé, on essaie de se rejoindre mais on se loupe sur Tourne Autour, pour finalement se retrouver sur Revu et enfin s’aimer sur Gold & Lips.

Dans un taxi, qui clôture cet album, nous offre une déambulation urbaine dans la bulle protectrice d’une voiture légèrement rouillée. Conclusion parfaite à cet album, la pop de nouveau très douce de ce morceau, est accentuée par un synthé aérien.

En bref

Dans cet album, plus personnel que les précédents, Frànçois & The Atlas Moutains nous offre des textes d’une grande justesse déposés sur des productions épurées. Dans une sorte d’errance douce amère, à la fois joyeuse et mélancolique, la poésie des mélodies et des textes de Banane Bleue nous séduit avec douceur et nous élève au dessus du climat pesant que nous connaissons en ce moment.


Tracklist

1. The Foreigner

2. Coucou

3. Julie

4. Par le passé

5. Holly Golightly

6. Lee-Ann & Lucie

7. Tourne Autour

8. Revu

9. Gold & Lips

10. Dans un taxi

Notre sélection : The Foreigner, Coucou, Par le passé, Gold & Lips

NOTE : 17/20

© 2021 La Distillerie Musicale. ALL RIGHTS RESERVED.