Review : Fhin – Trauma

Il y a quelques jours nous avons rencontré Fhin… Aujourd’hui on découvre son très attendu premier album : Trauma, un opus révélant le talent musical de l’artiste entre sonorités acoustiques et électroniques.

Dans ses deux EP – A Crack in the Eyes et around.away – sortis respectivement en 2016 et 2017, Fhin mélangeait pop lancinante et électro. Il aura fallu trois ans pour retrouver cette empreinte artistique avec la sortie du titre éponyme de l’album Trauma en février dont la beauté du clip est remarquable.

Au fur et à mesure des sorties des titres, nous attendions avec impatience la sortie de Trauma. Cet album, sorti le 13 novembre, se révèle très intime. Il nous confiait récemment : “C’est beaucoup de souvenirs d’enfance, beaucoup de rêves : un mélange de rêve et réalité”. Il est d’autant plus personnel qu’il a été enregistré dans la maison de sa grand-mère, remplie de souvenirs d’enfance.

Fhin nous emmène dans un voyage sonore entre électro hypnotique, piano et cordes. On retrouve tous ces éléments dans Miles qui pose les bases de l’album.

“Trauma pour moi c’est un peu la signature de choses fortes qui t’arrivent dans ta vie” – extrait de notre interview

 

L’artiste, très marqué par ses expériences de rêve lucides, nous les fait revivre  grâce à son synthé et des sons planants dans des morceaux comme Off your Hands et 02h06Puis, il joint rêve et réalité dans le sublime I’ll Figure It Out où il écrit sur ses souvenirs d’enfance et ses rêves lucides. Un titre très touchant dans lequel on entend la voix de sa grand-mère au début.

Lorsqu’il revient à la réalité, Fhin nous livre des morceaux plus acoustiques. On ressent l’émotion de l’artiste dans A Song with My Dog grâce à son piano et sa batterie liés avec une partie au synthé. On retrouve également des morceaux plus spontanés comme Where’s the Fire, une ode au moment présent.

Au fil des 15 morceaux, Fhin invite des artistes comme Louis VI sur Trauma pour un mélange pop-rap ou encore l’artiste sahara dans le planant fallin fallin. L’artiste nous surprend même avec un featuring avec la voix de l’intelligence artificielle de Google dans l’original Love Attack

“J’ai une fascination pour le violoncelle depuis tout petit même si j’ai commencé par apprendre à jouer de la batterie, ensuite du piano et de la guitare” – extrait de notre interview

 

Enfin, notre coup de cœur de l’album, le sublime Monster se détache du reste de l’album en alliant à merveille cordes et électro pour un résultat plus que saisissant !

En bref, Fhin nous livre un album à la fois très intime et hypnotique en jouant avec les textures musicales. A écouter sans modération ! 


Tracklist

1. Miles

2. Trauma

3. Love Attack

4. The Ghosts – Interlude

5. Lights Would Be Better

6. fallin fallin

7. A Song with My Dog

8. Where’s the Fire

9. I’ll Figure It Out

10. The Shape

11. Off Your Hand

12. Improvisations – Interlude

13. Monster

14. 02h06

15. You Say – Outro

Notre sélection : Monster, fallin fallin, A Song with My Dog

NOTE : 18/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *