Review : Caribou – Suddenly

Caribou est de retour avec un des albums les plus attendus de ce début d’année.

Après un EP sorti l’an dernier avec son side-project house Daphni, Dan Snaith reprend son plus fameux alias pour nous sortir un septième album, six ans après l’inoubliable Our Love qui nous avait totalement bluffé aussi bien dans sa version studio qu’en live aux Solidays quelques mois après sa parution.

La barre était placée haut, très haut… Et pourtant, à travers ses douze nouvelles pistes, Caribou parvient à nous surprendre encore avec ce corpus qu’il qualifie d’album « le plus étrange, personnel et intime » de sa carrière. La promesse est là ! Le nom de cet album reflète les différents événements qui ont bouleversé la vie du producteur canadien, ce de manière soudaine, que ce soit la perte d’un membre de sa famille, la naissance de sa fille à l’arrière de sa voiture ou encore les divers chamboulements mondiaux que ce soit l’arrivée de Trump à la tête des Etats-Unis mais également les catastrophes climatiques qui se démultiplient ces dernières années.

Dès les premières minutes d’écoute, un constat s’impose : ce disque est d’une richesse incroyable ! Les titres s’enchaînent mais ne se ressemblent pas, proposant chacun une identité qui lui est propre. Un surprenant mais passionnant mélange des genres à l’instar de Sunny’s Time et son influence hip-hop ou encore You and I, un joli bordel qui dénote tant sa construction est expérimentale et finement aboutie. En effet, avec ce morceau, Caribou semble s’être amusé à lier deux titres diamétralement opposés en incluant une rupture quelque peu brutale entre les couplets et le refrain. Bien que décontenançant de prime abord, le résultat est exquis !

Parmi nos coups de cœur, impossible de ne pas mentionner Never Come Back, une composition transcendante qui nous a immédiatement interpellés avec son côté house fort plaisant. A son propos, il confie : « Je l’ai composé très rapidement. C’est une des pistes dont la création était la plus amusante. Tout est arrivé rapidement et naturellement pour trouver les accords du synthé et faire répéter le refrain encore et encore. Parfois, les plus grands plaisirs sont les plus simples ». On est d’accord !

Comme sa cover nous le suggère, à travers cet opus on part en exploration au cœur d’un océan d’idées, de genres musicaux, d’émotions diverses et variées. Un océan aussi vaste que surprenant dans lequel il cherche à nous étonner voire à nous décontenancer. On en redemande !

En conclusion de ce très joli album, on prend plaisir à retrouver Cloud Song, le petit bijou de l’album parfaitement positionné pour nous laisser dans un état second à la fin de ces 43 minutes d’évasion.

Il est également important de noter que, dans cet opus, Dan Snaith laisse une plus grand place à sa voix, le rendant davantage pop, personnel et accessible à tous les amateurs d’électro mais pas que ! On découvre des moments de calme qui succèdent à des pistes davantage rythmées, le tout avec un talent de songwriting indéniable. Vague après vague, on se laisse porter par le courant grâce à des arrangements musicaux denses et parfaitement ciselés. Avec Suddenly, Caribou prouve qu’il n’a rien perdu de sa superbe, bien au contraire, et s’affirme comme un des plus grands producteurs de musique électronique de la décennie !


Tracklist

1. Sister

2. You and I

3. Sunny’s Time

4. New Jade

5. Home

6. Lime

7. Never Come Back

8. Filtered Grand Piano

9. Like I Loved You

10. Magpie

11. Ravi

12. Cloud Song

Notre sélection : You and I, Never Come Back, Ravi, Cloud Song

NOTE :  18/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *