Review : The Geek x Vrv – Time Machine

De 1831 à 2015 en douze titres, plongez dans le voyage temporel du duo français avec son nouvel album Time Machine, sorti ce 24 janvier (2020 cette fois-ci).

Axel et Vincent, qui forment The Geek x Vrv signent leur retour ultra-collaboratif et hyper séduisant avec Time Machine. Un album aux influences ressenties hip-hop old school et electro french touch qui respire le bon goût, et ça se ressent sur les mélodies, autant que sur les featurings, on vous le chronique…

Une attente soutenue

Le teasing de l’album remonte à août dernier, avec la découverte de Kanagawa Waves 1831. Car oui, sans que ce ne soit un spoiler, chaque morceau est affilié à une date, dates qui ne sont pas forcément chronologiques dans la continuité de l’album mais qui le rythment parfaitement. S’en sont ensuite suivis trois morceaux qui ont ponctué cette attente jusqu’à la sortie complète ce 24 janvier de Time Machine. Ainsi, sur les 12 titres qui le composent, vous pourrez donc découvrir 8 nouveautés, et on vous les conseille totalement.

Avec des sonorités très proches de celles de groupes comme Flume (dont The Geek x Vrv avait déjà remixé un morceau), Disclosure voire Daft Punk sur certaines voix du morceau Oh Baby 1939, Time Machine sonne finalement bien et juste.

Un album musicalement diversifié

On aura tendance à engloutir la première écoute, car cette dernière regorge de différentes sonorités et aura ainsi pour cause de laisser filer l’album dans nos oreilles sans réellement le voir passer. Mais tendez l’oreille et prêtez attention : les morceaux qui défilent forment la continuité de l’album, autant que sa diversité. Time Machine démarre avec Get Funky 1933 et ouvre ainsi le bal au milieu du XXème siècle en compagnie de The Color Grey & Pomrad. Un son qui prend une forme électro-chill et qui instaure donc un climat joyeux et festif pour l’auditeur. D’un autre côté, écoutez le titre éponyme à l’album est vous ressentirez une toute autre atmosphère, car bien que le duo sache y faire en terme d’électro chantée et tranquille, il est aussi spécialiste sur des rythmes plus puissants, musicalement parlant.

Vous l’aurez donc compris, Time Machine se veut éclectique, qu’il s’agisse d’un point de vue musical, ou d’un point de vue collaboratif. Car oui, 7 collaborations sur 12 titres c’est beaucoup (et parfois risqué), mais le duo a géré son coup.

De nombreux invités

The Grey & Pomrad, Gramatik, Hi Levelz, MØME, Balkan Bump, M.I.L.K, Fakear, The Color Grey ou encore Anomalie, autant d’artistes qui ponctuent l’album de The Geek x Vrv et qui apportent chacun une touche particulière aux titres sur lesquels ils collaborent. La majorité des morceaux laissent place aux atmosphères de chacun des artistes, malgré de temps à autre un léger « dessus » d’un musicien sur un autre, comme ça peut être le cas sur Kanagawa Waves 1831 en compagnie de Balkan Bump et Fakear, sur lequel on aura vite l’impression de ne ressentir que ce dernier. Malgré tout, le producteur Canneais ayant une très belle sonorité, le morceau ne déçoit pas, bien au contraire… Les deux producteurs parisiens de The Geek x Vrv ont donc joué la carte de la diversité, et à travers la puissance de Gramatik sur Royal With G’s 2013, l’électro lancinante de MØME avec Overview Effect 1972 ou la funk de Hi Levelz sur Roller Disco 1980, le mélange sonne juste.

Finalement ?

Time Machine est donc un opus aux multiples facettes qui respire l’envie de bien faire, et mieux encore, qui y arrive. Il est sorti aujourd’hui et il serait bête d’attendre avant de vous en délecter (bien qu’il risque encore de retentir cet été grâce à la chaleur qu’il dégage), alors foncez !


Tracklist

1. Get Funky 1933 feat. The Color Grey & Pomrad

2. Oh Baby 1939

3. Royale With G’s 2013 feat. Gramatik

4. Roller Disco 1980 feat. Hi Levelz

5. Overview Effect 1972 feat. Møme, M.I.L.K

6. Kanagawa Waves 1831 feat. Balkan Bump, Fakear

7. Payeng’s Ark 1979

8. Cloud Nine 2000 feat. The Color Grey

9. Time Machine 1985

10. Electric City 2015

11. Keep Moving Up 1978

12. Paris Jazz Club 1920 feat. Anomalie

Notre sélection : Oh Baby 1939, Time Machine 1985, Kanagawa Waves 1831, Paris Jazz Club 1920

NOTE : 17/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *