Review : Baxter Dury – The Night Chancers

Le dandy britannique Baxter Dury revient avec The Night Chancers, une longue errance nocturne.

Depuis qu’on l’a quitté il y a trois ans avec Prince Of Tears, Baxter Dury semble avoir repris du poil de la bête. Depuis l’automne dernier, Dury a, doucement mais avec brio, teasé sa nouvelle création avec trois singles : Slumlord, Clara’s Got A Boyfriend et I’m Not Your Dog. Avec The Night Chancers, il nous embarque à ses côtés dans ses péripéties nocturnes au court desquels il va doucement perdre la raison.

baxter groovy

L’album ouvre magnifiquement avec I’m Not Your Dog et sa basse bien lourde et qui nous attrapent dès les premières notes. Entre les violons enveloppants et les chœurs féminins qui répètent « ce n’est pas mon problème, je ne suis pas ton chien » : Baxter Dury pose ici ce qui nous attend pour tout l’album. Comme une voix intérieure, les voix féminines si mythique du travail de Dury vont nous suivre tout le long de l’album nous donnant ainsi un petit aperçu de ce qui se passe dans la tête de l’artiste.

Une fois l’intro grandiose passée, c’est Slumlord qui ouvre le bal. Baxter Dury s’y pose en beauf un peu crade pour un titre dont la basse funky ensorcelante nous envoie sur la piste de danse à la première mesure. Le tout est mis en image dans un clip où il mélange bling bling et crade. Dury, entre charmeur et nonchalant, y est en compagnie de ses nymphes zombifiées.

Saliva Hog et Samourai nous offrent un petit break langoureux. Saliva Hog, dans la continuité du début de l’album, fait dominer une basse reggae : plus lourd, plus lent mais toujours aussi entraînant. Samurai, beaucoup plus doux, nous offre un splendide duo basse / voix parfois à l’unisson. Très linéaire, beaucoup moins dans l’attaque que les premiers titres et à la limite du chuchotement, Samurai est planant au possible. Avec Saliva Hog et Samurai, Baxter Dury nous amène tout droit vers l’hypnotisant Sleep People. On tourne en boucle, enveloppés dans un synthé bien rond : sans la voix, on aurait pu croire à une musique d’ascenseur. Les chœurs féminins sont à la limite de la berceuse tout le long pour finir par répéter « Wake Up » accompagnés d’un saxophone un peu plus agressif.

péripéties nocturnes

C’est là que le Baxter Dury tout fier qu’on côtoyait jusque là disparaît avec le très minimaliste Clara’s Got A Boyfriend. Une ligne de basse très linéaire, des violons quelque peu larmoyants : c’est comme ça que Dury nous pond un de ses classiques. Dans la même veine, The Night Chancers, titre éponyme, est le point de départ de l’errance dans la nuit. Baxter Dury perd sa voix grave et chaude pour une autre plus aiguë et plus fragile (surement parce que pas très bien maîtrisée mais l’effet est là).

C’est sous la forme d’un échange téléphonique entre Dury et une femme qu’arrive Hello, I’m Sorry. Chaque couplet débute avec une sonnerie de téléphone suivie d’une femme qui chante « I took that pill, who’s laughing now ? » ce à quoi Dury semble tout à fait indifférent. Sur le même schéma d’un instrumental très répétitif  que Sleep People, on continue l’errance au beau milieu de la nuit.

Pour Daylight, sortez les mouchoirs, c’est larmoyant à en sortir son briquet pendant le concert. Une parenthèse qui ne ressemble absolument pas au reste, un chouïa naïve digne d’une fin tragique d’un drame romantique. Mais Dury reprend un peu du poil de la bête pour son final Say Nothing. Il nous résume ses péripéties depuis le Baxter tout fier du clip de Slumlord à celui dont le corps mourant est abandonné sur une plage dans I’m Not Your Dog. L’album s’achève finalement sur un « Baxter loves you ! » : un petit mot au bas de la lettre.

en bref

Avec les trois singles qu’il nous avait déjà livré ces derniers mois, on attendait déjà une pépite de la par de Baxter Dury. Mais l’album dans sa globalité surpasse de loin nos attentes. Tous les titres s’enchaînent magnifiquement les uns avec les autres. Et même s’il utilise sa même formule magique violons / basse / chœurs féminins, on ne se lasse jamais.


Tracklist

1. I’m Not Your Dog

2. Slumlord

3. Saliva Hog

4. Samurai

5. Sleep People

6. Clara’s Got A Boyfriend

7. The Night Chancers

8. Hello, I’m Sorry

9. Daylight

10. Say Nothing

Notre sélection : I’m Not Your Dog, SamuraiHello, I’m Sorry

NOTE :  17/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *