Now Reading
Review : Tender – EP III

Review : Tender – EP III

Dan et James s’unissent une nouvelle fois pour nous révéler leur troisième EP tout bonnement intitulé EP III. Et au delà de la simplicité de ce titre, on retrouve un opus complet, qui s’intègre parfaitement dans la continuité des précédents et qu’on a écouté avec réjouissance du début à la fin. Rien que pour vous, on a décidé de le décortiquer.

En prélude de ce nouvel EP, TENDER nous dévoilait jeudi dernier Oracle, titre introductif et fort appréciable. En seulement 3 minutes et 45 secondes, ils arrivent à poser les bases. Gardant une certaine sobriété dans le chant, ils parviennent à nous captiver et on se laisse rapidement porter par les douces vagues musicales qui se répètent tout au long de la chanson. Une mise en bouche voluptueuse qui nous promet que des bonnes choses pour la suite.

Puis viens le tour de Violence, au clip sombre et sobre qui nous a fait perdre pied fin septembre par sa réalisation, sa chorégraphie fougueuse mais surtout par sa musique intensément ensorcelante. Ce titre aura fait partie de notre Top 10 de septembre qui nous a permis d’entamer la rentrée plus sereinement et c’est tout à son honneur ! Il représente tout ce dont on apprécie dans l’univers du duo : une électro dark, soigneusement rythmée et des paroles qui nous content une jolie histoire avec mesure et précision.

Après deux excellentes chansons, TENDER poursuit dans sa lancée avec Design. Lors d’une interview, ils confiaient : “Ce titre parle du fait d’être dans une relation incontrôlable, destructrice voire malsaine qui a pour conséquence première l’anéantissement de notre vie quotidienne. Et en dépit d’avoir conscience des potentielles retombées, on persiste à se laisser tenter et à ignorer les signaux car nous sommes déjà au cœur du piège”. A l’écoute, on ressent ce message porté par un beat groovy souligné par une ligne de basse et des synthés qui ne nous laissent pas impassible !

En quatrième position, on retrouve “l’unique réelle découverte” de ce disque, Smoke. En effet, en prémices de la sortie de cet EP, le duo nous avait fait profiter des 4 autres titres tout en gardant secret celui-ci. Et c’est mieux ainsi car on découvre une jolie ballade sans prétention, qui se laisse écouter avec plaisir. Rythmiquement moins puissant, on le perçoit comme une sorte d’entracte introduisant le titre phare de cet opus, Outside.

En effet, comme on le dit régulièrement outre-manche, on arrive tranquillement sur le “last but not least” avec le délicat Outside parfaitement placé en bon dernier et qui clôture cet opus par une parfaite touche de mélancolie. Calme, presque lancinant, cette pépite s’achève sur des riffs de guitare mythiques. The icing on the cake!

En résumé, l’écoute de ce disque fut un régal pour nos oreilles et on espère sincèrement que vous allez également vous délecter de ces 17 minutes de pure extase ! On attend leur premier album avec impatience, même si avec ces trois premiers EP on a de quoi s’en mettre sous la dent !


Tracklist

1. Oracle

2. Violence

3. Design

4. Smoke

5. Outside

Notre sélection : Violence, Outside, Design

NOTE : 17/20

 

© 2021 La Distillerie Musicale. ALL RIGHTS RESERVED.