Review : Film Noir – Tendrement,

Le quintet parisien Film Noir lâche enfin son deuxième EP justement intitulé Tendrement.

Formé en 2018, le groupe de garage-rock parisien qui réunit Joséphine et Alexandre de La Baume, Martin Rocchia, Victor Le Dauphin et Mathieu Aimon ne cesse de nous enchanter depuis lors. Après Vertiges (Men of Glory), ils dévoilent Tendrement, un deuxième EP réalisé aux côtés de F. Bermudez (Ty Segall, No Age), Samy Osta (Juniore, La Femme), Kirin J. Callinan et Zumi & Cole des Black Lips.

En six tracks, Tendrement, décortique l’amour et ses maux. Avec cet EP profond et tourbillonnant, Film Noir nous joue un rock cinématographique dans lequel les histoires racontées ne finissent pas toujours bien. C’est le cas dans le nostalgique Château d’eau qui résonne comme le dialogue intérieur d’un personnage tourmenté et hanté par celle qu’il aime.

Avec un franglais maîtrisé, Film Noir nous embarque dans un univers hors des sentiers battus. Sensuel, enivrant et emprunt de mélancolie, Tendrement, regorge de vraies pépites : Elisa morceau suave au refrain entêtant ; Los Angeles Whirl dans une branche beaucoup plus garage ou encore Vertige Anatomique, véritable apothéose autour d’une question viscérale « Comment fait-on du mieux, quand on a fait du mal ? ».

C’est le doux-amer My Love qui boucle ce deuxième projet en beauté. Le quintet parisien nous confirme son unicité et le signe « tendrement ». Ce n’est qu’une question de temps avant le premier LP de ce groupe prometteur, du moins on l’espère vivement.

À découvrir absolument !


Tracklist

1. Hustling His Way

2. Elisa

3. Château d’eau

4. Vertige Anatomique

5. Los Angeles Whirl

6. My Love

Notre sélection : Elisa, Château d’eau, Vertige Anatomique

NOTE : 17/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *