Review : The Chats – High Risk Behaviour

Malgré des mesures de confinement quasi-mondiales, les Chats ont décidé de sortir leur nouvel album High Risk Behaviour contre vents et marées.

Les Chats, groupe montant de la scène Punk-à-mullet australienne avec leurs confrères (et soeurs) d’Amyl And The Sniffers, avaient commencé à teaser High Risk Behaviour il y a tout juste un an avec un clip pour la chanson Pub Feed. Et il est vrai qu’après le succès de Get This In Ya !! en 2017 et de son single Smoko (environ 10 million de vues sur YouTube à l’heure actuelle), ils auraient eu tort de s’y prendre plus tard. L’album était donc très attendu. Mais depuis quelques mois, le Covid-19 – ou Coronavirus pour les intimes – a pris le monde en grippe et l’a obligé à se confiner. Tous les artistes se sont vus obligés d’annuler leurs tournées et sorties de disque. Tous ? Non, un petit groupe du Queensland en Australie résiste encore et toujours à l’envahisseur. Le 27 mars 2020 les Chats sortent enfin High Risk Behaviour et c’est une bénédiction.

Dans High Risk Behaviour, les Chats sont bruts, efficaces et ne souhaitent pas s’encombrer de solos inutiles ni même de métronomes. Impossible d’y voir autre chose qu’un clin d’oeil aux grands noms du Punk-Rock des années 70, que ce soit dans l’attitude ou dans le son. La première track Stinker semble d’ailleurs être tout droit sortie du Nevermind The Bollocks des Sex Pistols. Dans cette même veine, l’album déroule à une vitesse supersonique (28 minutes au total !) tout son attirail, sans jamais faire d’arrêts au stand. Les Chats utilisent la simplicité pour créer des morceaux très entêtants dont les refrains finissent par raisonner en nous comme des vérités générales. L’exemple le plus probant ici est la ritournelle de Pub Feed qui manie avec une élégance relative l’art de la rime et le sens du rythme. Il faut savoir souligner en ce sens le talent du Power-Trio pour le songwriting.

En plus de savoir écrire de bonnes chansons, le groupe peut se targuer d’avoir un style bien à lui dans ses textes. High Risk Behaviour est une bravade tant il est je-m’en-foutiste et nombres de lyrics du disque sont pourvues d’une désinvolture toute australienne. Les thèmes abordés tournent principalement autour des aventures quotidiennes d’une jeunesse alternative en difficulté financière et en conflit avec son entourage. Du coup les Chats se plaignent beaucoup, parfois avec ironie (Keep The Grubs Out), parfois sans (Identity Theft), mais toujours avec un message qui leur tient à coeur. En définitive, High Risk Behaviour est un premier album très solide qui nous rappelle que le Punk n’est pas mort et que sa vie est probablement plus longue que le mullet d’Eamon. Les Chats repartiront en tournée dès la fin du confinement et passeront par l’Europe (malheureusement pas en France).


Tracklist

1. Stinker

2. Drunk N Disorderly

3. The Clap

4. Identity Theft

5. The Kids Need Guns

6. Dine N Dash

7. Keep The Grubs Out

8. Pub Feed

9. Ross River

10. Heatstroke

11. Billy Backwash’s Day

12. 4573

13. Do What I Want

14. Better Than You

Nôtre sélection : The Clap, Identity Theft, Pub Feed, Do What I Want

NOTE : 18/20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *