Review : Thom Yorke – ANIMA

Le tant attendu nouvel album de Thom Yorke est enfin disponible en numérique, et pour acheter le CD ou le vinyle… il faudra encore attendre le 19 juillet.

Après l’album Suspiria, créé pour le film de Luca Guadagnino en 2018, Thom Yorke est de retour avec un album solo étrangement parfait, comme à son habitude.

Une promotion étrange

Après avoir plaqué magazines, photomatons et métros du monde avec une publicité annonçant la sortie d’une caméra dotée de lecture du subconscient, avec un numéro de téléphone qui nous amenaient directement à la chanson Not The News, Thom Yorke fait une promotion engagée contre le monde actuel, qui l’inspire tout au long de son album.

Leader de Radiohead, dans son monde

Écrit par lui-même, produit par Nigel Godrich (of course), Thom Yorke prolonge une lignée d’albums de sons recherchés, originaux et très bien pensés, nous ramenant à OK Computer sorti 20 ans plus tôt avec Radiohead. Pourtant, si l’instrumentalisation est très paradisiaque en terme de technique et d’écoute, les paroles font elles références à des maux, comme la solitude, l’isolement, et, comme on peut entendre dans The Axe, la difficulté d’écrire une chanson. Les airs peuvent être psychédéliques, tirant vers l’électronique et le rock expérimental, trois styles connus parfaitement par l’artiste, qui ne cesse pourtant de se renouveler.

Un court-métrage avec sa compagne

Paul Thomas Anderson, réalisateur, et Damien Jalet, chorégraphe, utilisent eux aussi leurs dons dans le visuel pour présenter, en 15 minutes, le nouvel album de Thom Yorke. Trois chansons sont alors entendues, accompagnées par des images spéciales dans un premier temps, grisâtres, tristes, qui nous rendraient presque paranoïaque, pour finir avec une danse de Thom Yorke et Dajana Roncione, sa compagne, pour la dernière chanson. Le court-métrage est disponible sur Netflix, et on va foncer le regarder, pour compléter la découverte de son album, ANIMA.


Tracklist

1. Trafic

2. Last I heard (…He Was Circling the Drain)

3. Twist

4. Dawn Chorus

5. I Am a Very Rude Person

6. Not The News

7. The Axe

8. Impossible Knots

9. Runwayaway

Notre sélection : I Am a Very Rude Person, Impossible Knots, Dawn Chorus

NOTE : 17/20

Une réponse sur “Review : Thom Yorke – ANIMA”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *